Je ne veux pas aller à l’école !!

stylo couleur2

Ce matin, c’est la rentrée des classes, après 2 semaines d’interruption. Au réveil, mon petit garçon me dit immédiatement : 

« Je ne peux pas aller à l’école, je suis malade »

 Hum, je ne suis pas bien réveillée, je vois bien que manifestement tout va bien  et je sens bien qu’il n’a tout simplement pas envie d’y aller. La tentation est grande de lui répondre :

 « Ah bon tu as mal où? »

 Évidemment il me répond qu’il a mal partout 🙂

Pas bien réveillée encore, je lui dis que je trouve ça bizarre parce qu’il a l’air en pleine forme.

Puis (au bout d’un trèèèès long moment) un neurone s’éveille : *écouter!*

 Je tente donc un « Ah tu n’as pas envie d’aller à l’école »

 Mais je ne reçois qu’un « Mais non je te dis que je suis complètement MALADE !!! » plein d’indignation. Raté. Eh, pas folle la guêpe il a bien vu où je voulais en venir. Bon, je choisis de ne pas insister, de prendre le temps et d’essayer d’accepter sans rien dire.

 Ce n’est finalement que au moment (presque) de partir à 8h05, quand son papa lui indique de mettre ses chaussures, qu’il proteste,  qu’il vient me voir, qu’il recommence à me dire :

 « Maman je suis trop malade, je ne peux pas y aller »

 Cette fois je ne dis rien, j’écoute juste en silence. Son père essaie de lui faire penser aux aspects positifs comme retrouver ses copains. Il pleure, gémit. Ca m’agace, ça agace son papa qui a peur qu’on soit en retard. Je respire, je suis agacée mais ça n’est pas de sa faute, c’est moi qui anticipe l’énervement, les problèmes à venir si on est en retard. Stop, dehors les pensées anxiogènes. Écoutons, respirons.  J’essaie de voir les choses à sa place. Il a passé les vacances avec nous, il a peut être passé de bons moments en famille. C’est la fin, peut être a t il besoin d’aide juste pour passer le cap du changement. Je finis par entrevoir qu’il n’est pas dans l’opposition mais juste triste. La fin des vacances, c’est  un petit deuil à faire, pour pouvoir s’ouvrir à tout ce que l’école lui apportera à nouveau. Alors je tente un « tu es triste ».

 Il finit par me répondre, entre deux sanglots : « oui je suis triste de pas rester avec vous. Dis, tu m’emmènes à l’école? Tu resteras avec moi à l’école? Et papa aussi? »

On progresse 🙂 J’ai vu juste.

Finalement nous sommes arrivés à la solution que nous l’avons emmené tous les deux, son papa est rentré un peu dans la classe, et finalement tout s’est très bien passé une fois sur place (il a même oublié de me dire au revoir ^^ c’est moi qui était triste !)

Ah…. que j’aime avoir à ma disposition cet outil, l’écoute des sentiments, dans ces situations ! Qu’est-ce que j’aime pouvoir rester dans le lien tout en résolvant les choses, même à 8h15 le matin. Et même si ça m’a pris un peu de temps initialement (5-10 minutes d’écoute), nous avons évité qu’il traine tout le long du chemin, que je peste et re-peste et que la séparation soit difficile à l’école. Et merci aussi à la pleine conscience qui me permet d’identifier mes propres sentiments pour éviter d’envenimer la situation…. mais ça j’en reparlerai dans un autre article à venir !

FV

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Je ne veux pas aller à l’école !!

  1. Pascale dit :

    Mon petit a 3 trois ans et il est rentré en petite section, et au bout de un mois d’école, il pleure tous les matins quand on arrive devant sa classe 😦 … La première semaine il a pleuré, la 2ème semaine il n’a pas pleuré et puis les pleurs ont repris.
    Quand je lui demande pourquoi il ne veut pas y aller, il me dit, qu’il est malade, puis qu’il ne veut pas voir la maitresse, puis qu’il ne veut pas voir les copains … et enfin il veut venir travailler avec moi ….
    Il se laisse habiller tranquillement le matin, on sort de la maison, tout va toujours bien mais dès qu’on arrive devant sa classe, c’est la catastrophe… je suis un peu désemparée surtout que la journée se passe bien.
    Et le weekend, il nous parle de l’école en bien : la maitresse est gentille, les copains sont gentils, j’ai fait de la peinture, j’ai mangé à la cantine, j’ai fait du vélo, l’école c’est chouette…

    Avez -vous une piste pour m’aider pour qu’il ne pleure pas le matin ?

  2. Bonjour Pascale,

    oui c’est très difficile à vivre… Ca rend triste de laisser son petit dans cet état.
    j’ai l’impression qu’il est bien à l’école mais que c’est la séparation qui n’est pas facile pour lui, que la transition est compliquée.
    Il faut savoir que le mot « pourquoi » induit souvent des « fausses réponses ». Pour répondre à la question sincèrement il a besoin de sentir ce qu’il se passe en lui au niveau émotionnel, et le mot « pourquoi » l’invite plutôt à utiliser son cortex et à fournir une réponse logique… donc ça n’est souvent pas compatible.

    Je vous invite à continuer l’écoute émotionnelle avec lui, éventuellement si vous avez besoin d’outils vous avez des livres comme « au coeur des émotions de l’enfant » ou « parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » ou encore « une nouvelle autorité sans fessée ni punition » (qui malgré le titre parle beaucoup d’écoute et également de notre vécu de parent – vraiment un livre à lire!). J’aime bien dans ce cas essayer le dessin autour du problème, ou encore de mettre en scène ce qu’il vit dans un jeu ou une histoire que j’invente.

    Et vous, comment vous sentez-vous tous les matins à l’idée de vous séparer de lui? Pouvez vous écouter vous même vos émotions à ce propos? (une autre piste à explorer 😉 )

    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s